AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez

| Chronologie de l’épidémie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


avatar



Messages : 491
Date d'inscription : 03/03/2012


Équipement
Armes:
Moyen de transport: A pied
Spécialité :





MessageDim 17 Mai - 18:51

Chronologie
This world is so blind, cold as ice.




Le monde ne s’arrêtera pas dans un grand boom mais dans une morsure..
Journal d'un survivant anonyme. Août 2016.



JUILLET 2016
Les premiers cas


Un cas de cannibalisme dans une famille du Colorado fait sensation chez les médias. Un homme ayant perdu la raison dévorant sa femme dans son sommeil avant de se faire abattre par son fils de vingt deux ans d'un tir de fusil de chasse dans la poitrine puis dans la tête.

Les premiers témoignages anonymes sont alors relayer. La femme dévorée aurait elle aussi perdu la raison et essayer de mordre les secouristes.

Cette histoire faisant sensation pendant trois semaines. Les différents cas similaires depuis deux semaines sont alors mis sur le devant de la scène. On pense a une nouvelle drogue ayant un mauvais effet sur le cerveau.



DÉBUT AOUT 2016
L’officialisation




Les cas se multiplient au travers des États-Unis et de la planète. Les standards du 911 saturent. Les gouvernements se murent dans le silence. Les médias diffusent en boucle a la radio et a la télévision. On parle d'une cinquantaine de cas identique au travers du monde a la mi-janvier. Les aéroports et gares cessent le trafic. Les autoroutes a péages ferment. On essaye d'isoler la population dans sa région. Les émeutes font rage avec les forces de l'ordre dans des villes comme Miami ou Seattle. La peur s'installe dans la population alors que l'on fait la liste des symptômes de cette maladie.

Une forte toux. Une fièvre importante. Un malade qui crache du sang et qui perd peu a peu sa lucidité.

Une émeute dans un centre commercial de Chicago fait une dizaine de blessés graves et trois morts. Le gouvernement décide alors de sortir de son silence le lendemain soir. Le président américain prenant la parole en direct. Il déclare l'état d'urgence dans le pays déclenchant ainsi une procédure militaire. Au même moment les centres des grandes villes de chaque états sont mis en quarantaines afin de limiter la propagation de cette maladie. L'autorité militaire entre en vigueur. Il invite les malades a se présenter aux autorités afin d'être soigner.



FIN AOUT 2016
Le début de la fin




L'anarchie et la répression s'emparent des grandes villes. Les plus chanceux s'enfuient vers les campagnes ou les camps de réfugier militaires a l’extérieur des villes. Les chaines de télévisions ne cessent de diffuser le message d'urgence en boucle invitant la population a se munir du strict minimum et de fuir les villes vers les camps dans le plus grand calme possible.

Les centres villes des plus grandes villes du pays subissent alors des événements tragiques et violents.

A Atlanta, c'est plus d'une centaine de malades qui se présentent aux autorités. Ils seront tous exécutés d'une balle dans la tête avant d'être empilés dans des camions.

A New York, les ponts de Manhattan sont détruits abandonnant les New-Yorkais a leur sort. Les rues de Manhattan seront rasés au Napalm.

A Seattle, l'armée est confrontée à une nouvelle émeute. Une centaine d'innocents seront exécutés dans une violente répression.

A Chicago, l'armée fait exploser le plus grand hôpital de la ville et ainsi que toutes les personnes à l'intérieur.

A Houston, l'armée se fait repousser avec violence dans une véritable guerre civile. Les Texans on pris les armes. On enverras plusieurs hélicoptères dans la zone sans grands succès. La ville retrouve ses allures de conquête de l'ouest.

A Los Angeles, l'épidémie ne laisse pas le temps a l'armée de mettre en quarantaine la ville. Hollywood boulevard est déjà aux mains des Charlie Chaplin zombifiés.

Le quart de la population américaine a disparu.



code (c) black pumpkin


_________________

When there is no more room in hell, the dead will walk the earth!


Dernière édition par Walking Dead le Dim 17 Mai - 20:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar



Messages : 491
Date d'inscription : 03/03/2012


Équipement
Armes:
Moyen de transport: A pied
Spécialité :





MessageDim 17 Mai - 20:24

Chronologie
This world is so blind, cold as ice.




Le monde ne s’arrêtera pas dans un grand boom mais dans une morsure..
Journal d'un survivant anonyme. Août 2016





SEPTEMBRE 2016
La fin de la civilisation




Les villes sont aux mains des morts vivants. Les scènes d'anarchies se font de plus en plus rares. Les survivants se cachent dans les différents camps de réfugier sous les ordres de l'US Army. Les derniers moyens de communications cessent de fonctionner au bout de quelques jours afin de laisser les fréquences libres pour l'armée. Il existe pourtant des petits malins qui piratent des fréquences afin de prévenir les réfugier des camps de se méfier de l'armée.

Les premières émeutes font alors rage dans des camps de réfugier en Alabama, Caroline du nord et dans le Dakota.

A la fin du mois de Février, il n'existe plus âme qui vive dans les villes importantes. L'armée débordée par les morts vivants abandonnant alors leurs derniers avant postes aux mains des morts. Les déserteurs se font de plus en plus nombreux afin de rejoindre leurs familles. L'armée est aussi frappée par une vague de suicide importante



OCTOBRE 2016
La mort est la plus douce des sentences



Au début du mois de Mars un peu plus du quart de la population américaine a disparu. Les communications avec les autres pays on cesser. L’électricité se fait rare et l'eau courante a cesser de fonctionner. Washington est tombée aux mains des morts vivants. Le Pentagon et le centre de contrôle des maladies ne sont plus que des décombres fumants. Il est plus serein de vivre a l'extérieur des villes.

Les premiers groupes de survivants commencent a faire leur apparition au quatre coins du pays. Les forces militaires sont décimés aux trois quarts et n'exercent plus aucun contrôle sur la situation.

La base aérienne d'Omaha dans le Nebraska commence a émettre sur les fréquences d'urgences. Les murs de la base ne sont pas encore tombés et ils représentent encore un espoir de pouvoir survivre et vivre dans des conditions dignes de ce nom..



NOVEMBRE 2016
Plus d'espoirs...




C'est dans les premiers jours du mois que la base d'Omaha tombe aux mains des morts. Les plus chanceux s'enfuient avec les véhicules. Les derniers militaires ne voulant pas déserter meurent au combat avec la mort en sauvant des vies précieuses pour l'avenir du pays et de l'humanité.



DEBUT JANVIER 2016
Une infime chance de survivre...




Au travers du pays, les réserves de pétroles des stations services se vident. Les routes sont encombrés de véhicules a l’abandon. Les meurtres de sang froid et la violence sont quotidiens. Les survivants ne faisant pas parti d'un petit groupe s’entre-tuent pour des ressources.

Les ressources se font de plus en plus rares dans les petites villes épargnés par la présence abusive des morts. Ces petites villes deviennent rapidement des villes fantômes abandonnant derrière eux des messages d'espoirs ou de haine pour les survivants passant par celles ci.  




FIN JANVIER 2016
Un dernier espoir ?




Au Nebraska, l'espoir se trouve maintenant parmi les survivants ayant créer de véritables communautés.



code (c) black pumpkin


_________________

When there is no more room in hell, the dead will walk the earth!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


| Chronologie de l’épidémie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Chronologie du Quatrième Âge !
» Problème sur la chronologie
» .:: Chronologie, histoire et esprit ::.
» Chronologie
» La chronologie des Pandémies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE WALKING DEAD RPG :: Follow the rules or die :: Pour bien commencer... :: Infection : Jour 1 :: L'épidémie-